Siège auto

Quels sont les éléments à prendre en considération pour bien choisir son siège auto ?

Assurer la sécurité des passagers est la mission du conducteur, c’est une responsabilité qu’il doit assumer, non pas seulement en respectant le code de la route, mais aussi en suivant les règles de sécurité à bord. Lorsqu’il s’agit de nos enfants, nous mettons tout en œuvre pour assurer leur pérennité, et cela commence avec un siège auto adapté.

Législation en vigueur sur les sièges auto :

Reprenant les standards d’une morphologie adulte, les sièges de voitures ne peuvent assurer efficacement la sécurité des enfants. C’est pour cette raison que la loi introduit en 1992, la loi ECE R44/04 stipulant que tout enfant n’ayant pas excédé les 10 ans, se doit d’être installé dans un dispositif de retenue adéquat. Il est important de savoir qu’un enfant n’ayant pas encore atteint les 1 m 35, ne peut compter sur le port de la ceinture de sécurité sans risque. En ce qui concerne l’âge (10 ans), il est question de croissance. En effet, à cet âge là, le bassin de l’enfant n’est pas suffisamment dense pour supporter la décélération (réduction brusque de vitesse), qui va créer un choc entre son bassin et la ceinture de sécurité.

Il est alors obligatoire d’installer un enfant de moins de 10 ans dans les sièges arrières, sauf si la banquette arrière est absente (cas des cabriolets) ou inutilisable. Vous pourrez alors installer votre enfant à l’avant en l’installant dans un siège-auto dos à la route, en ayant préalablement désactivé l’airbag avant. Dans le cas où vous enfreindriez cette loi, sachez que vous serez exposé à une amende de 135 euros. Le choix du siège se fait en fonction du poids de votre enfant soit :

  • -10 kg : préférez les lits nacelles ou coques dos à la route ;
  • 9 à 18 kg : optez pour les sièges-auto, face / dos à la route ;
  • <15 kg : vous pourrez envisagez l’utilisation d’un rehausseur.

Comment choisir mon siège-auto adapté?

Sachez que l’âge ne constitue pas un critère afin de choisir le siège-auto adapté à votre enfant. Vous n’êtes pas sans savoir que chaque enfant grandit à un rythme qui lui est propre. Afin d’éviter toute erreur qui pourrait être fatale, la norme R44/04 évoquée plus haut divise les sièges-auto en cinq groupes :

  • Groupe 0 : pour le nourrisson, jusqu’à 10 kg principalement les nacelles ;
  • Groupe 0+ : toujours pour le nourrisson, jusqu’à 13 kg à installer dos à la route ;
  • Groupe 1 : de 9 kg à 18 kg, siège deuxième âge avec bouclier et harnais ;
  • Groupe 2 : pour les enfants entre 15 kg et 25 kg rehausseur avec dossier ;
  • Groupe 3 : pour les enfants de 25 à 36 kg.

Quels sont les différents sièges-auto ?

Nous évoquerons ici les différents sièges-auto. Tout d’abord, le siège-coque, il est optimal pour garder votre nouveau né bien maintenu jusqu’à ses 13 kg, vous devrez toujours l’installer dos à la route. Le landau nacelle assurera le confort de votre bébé, positionné parallèlement à la banquette arrière, il voyagera dans des conditions optimales.

Le siège-baquet est destiné aux enfants de 9 à 18 kg. Il prend en considération la capacité de l’enfant à pouvoir encaisser les freinages. Installé à l’arrière, il pourra faire face à la route en étant maintenu par des harnais. C’est un siège que vous garderez plus ou moins longtemps, ne lésinez pas sur la qualité. Lorsque votre enfant atteint les 15 jusqu’à 36 kg, sa corpulence pourrait ne pas être contenue dans un siège baquet, ce qui rendrait son voyage inconfortable. Pour y remédier, vous pourrez opter pour le rehausseur avec dossier pour le tenir bien maintenu. Certaines marques proposent des modèles 3/1, modulables qui conviendront et s’adapteront aux évolutions corporelles de votre enfant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *